Stage gratifié/ non-gratifié ?

Depuis 2011, les stages de plus de deux mois doivent être rémunérés, non par un “salaire” mais une “gratification”

Cette gratification doit être versée au stagiaire chaque mois.

Belle nouveauté depuis la loi de juillet 2014 : les sommes perçues par les stagiaires ne sont plus soumises à l’impôt !

Le stagiaire a droit au restaurant d’entreprise (s’il y en a) ou à défaut il peut avoir des tickets restaurant. L’entreprise doit aussi lui rembourser une partie de ses frais de transport si le stagiaire a recours à son propre véhicule.