10 conseils pour réussir votre entretien d’embauche

CV fait ! Lettre de motivation faite !

C’est maintenant l’heure de vous préparer aux entretiens d’embauche. C’est normal d’avoir la pression, encore plus quand on a très envie de décrocher le poste. Mais pas de panique, voici 10 conseils pour vous aider à vous préparer au mieux.

1 – Connaître l’entreprise

Pour un recruteur, il n’y a rien de plus agaçant qu’un candidat qui ne sait pas ce qu’il fait là. Vous devez donc montrer que vous vous êtes renseigné sur l’offre et sur l’entreprise. Connaître l’entreprise, son secteur d’activité, son histoire, vous permettra d’être plus à l’aise et d’adapter votre discours.

2 – Sapé comme jamais

Là, on parle de votre tenue vestimentaire, mais aussi et surtout de votre attitude. Un legging et un haut léopard c’est très confortable, mais pas forcément adapté pour un entretien professionnel. N’oubliez pas que la première impression est un élément décisif !

3 – Tic tac, tic tac !

La ponctualité est un élément déterminant lors d’un entretien d’embauche ! Les retards ne sont pas éliminatoires mais ils donnent tout de même une mauvaise impression avant même le début de l’entretien. N’hésitez pas à régler votre montre, à prendre en compte la circulation et à vérifier votre réveil avant de vous endormir. Il vaut mieux arriver un peu plus tôt et avoir le temps de se préparer plutôt qu’arriver en retard et être encore plus stressée.

4 – Se faire une super pochette

N’arrivez jamais à un entretien les mains vides ! N’oubliez pas de prendre au moins une copie de votre CV lors du rendez-vous. C’est un support d’échange et sans CV, les entretiens tournent souvent court. Amenez également de quoi noter pour montrer votre intérêt pour les informations fournies par votre interlocuteur (n’oubliez pas de prendre un stylo qui fonctionne !).

5 – Respirez  !

Si vous voulez vraiment le poste, il faut montrer que vous êtes à l’aise dans l’environnement. Ne récitez pas votre CV, voyez plutôt l’entretien comme une conversation et un échange.  Ayez un discours fluide et spontané. Il faut cependant trouver un juste équilibre entre le sérieux et la décontraction.

6 – Ne jouez pas à Pinocchio

Mentir ne vous mènera à rien. Il suffira généralement de 1 ou 2 coups de téléphone pour que le recruteur se rendre compte que les informations que vous avez données sont fausses ! Ne vous y risquez pas, ce sera forcément éliminatoire.

7 – Ça va les chevilles ?

Se mettre en avant, c’est bien. Mais ne faites pas d’excès, vous allez vous faire remarquer dans le mauvais sens et ce ne sera pas positif pour vous. Soyez naturel et allez à l’essentiel. C’est là le secret de la réussite.

8 – Montrez-vous intéressé

Poser des questions, s’intéresser, comprendre les besoins et les attentes du recruteur. Ce sont ces petites astuces qui vous permettront de mieux cerner votre interlocuteur et d’être de plus en plus naturel avec lui. Montrez votre intérêt pour les propos de votre interlocuteur, passez en mode « écoute active ».

9 – On assume ses exs

Vous avez des expériences dans plusieurs entreprises, eh bien, cette expérience doit être toujours être considérée comme bénéfique ! Peu importe ce qu’il s’est passé auparavant, ne critiquez pas votre ancien employeur, tenez-vous en aux faits.

En dénigrant vos anciens employeurs vous vous exposez à 2 risques : le recruteur connaît peut-être votre ancien employeur. L’autre risque est que le recruteur voit en vous une personne négative qui n’hésite pas à critiquer ses collaborateurs à l’extérieur.

10 – Tranche papaye

Souriez ! Montre-vous dynamique ! Mettez-vous à la place du recruteur, c’est plus agréable de parler avec une personne joyeuse et motivée qu’une personne triste et qui fait la moue. Montrez-lui que vous avez envie d’intégrer son entreprise, pour cela, ne répondez pas « oui » ou « non » aux questions, construisez de belles réponses et transmettez votre bonne humeur.

A vous de jouer maintenant ! 😉